dimanche 17 septembre 2017


J'ai annoncé que je ranimerais ce blog périodiquement. Je commence aujourd'hui par ce texte qui devrait nous intéresser au premier chef, nous, chrétiens, puisqu'il émane d'un groupement de "juifs messianiques", ces juifs qui, tout en continuant à appliquer la loi de Moïse, croient et professent que le Messie annoncé est venu et que c'est Jésus, fils de Marie, Yeshoua. Ce qu'ils ont à nous dire est passionnant, écoutons-les attentivement.


Le mot amen n’est ni chrétien ni catholique ni arabe. Il est hébreu. Amen  אָמֵן signifie « vérité », « en vérité », vérité, assuré, établi, ainsi soit-il ! oui !, approbation, d’accord, entendu, certainement, assurment, parfaitement. La racine de ce mot est « aman » אָמַן signifie – croire, confiance, éprouver, fidèle, foi, longue durée, stable, opiniâtre, établi, gouverneurs, nourrice, nourricier, supporter, confirmer, soutenir, piliers, supports de porte.
Nombres 5 : 22 « et que ces eaux qui apportent la malédiction entrent dans tes entrailles pour te faire enfler le ventre et dessécher la cuisse ! Et la femme dira : Amen (‘Amen) ! Amen (‘Amen) ! »
Deutéronome 27 : 15 « Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Eternel, œuvre des mains d’un artisan, et qui la place dans un lieu secret ! Et tout le peuple répondra, et dira : Amen (‘Amen) ! »
Deutéronome 27 : 16 « Maudit soit celui qui méprise son père et sa mère !-Et tout le peuple dira : Amen (‘Amen) ! »
De nombreux mots dérivent de la racine comme p.ex. amanah אֲמָנָה  l’alliance, le salaire fixe, le pacte, le support financier, le support d’un accord,
omen אֹמֶן « fidèlement », fidélité, vérité
omnah אָמְנָה apporter, nourriture, élever, entraîner, éducation, tutelle
omnah אָמְנָה « il est vrai »
omnan אָמְנָם véritablement, vraiment, sûrement, oumnan en effet, vraiment, véritablement
Amnon,אַמְנון le fils ainé de David qui a violé sa sœur Tamar et puis qui a été assassiné par Absalom (2 Samuel 13:1-22) signifie « fidèle ». Dieu en lui donnant ce nom avait certainement des projets pour lui.
Omanah  אֹמְנָה signifie linteaux, pilier, supports d’une porte confirmant ainsi que tout est supporté par la fidélité.
Et puis il y a l’emouna (foi)  אֱמוּנָה ou אֱמֻנָה qui a la même étymologie que le terme ‘Ouman’, un ‘artisan’ ou un ‘artiste’.
ד הִנֵּה עֻפְּלָה, לֹא-יָשְׁרָה נַפְשׁוֹ בּוֹ; וְצַדִּיק, בֶּאֱמוּנָתוֹ יִחְיֶה
Emounah אֱמוּנָה ou אֱמֻנָה signifie: fidélité, vérité, fidèle, probité, fonctions, foi, direction, service, accompli, sûreté, … ; fermement, fidélité, constance, le devoir accompli, vérité, probité (loyauté). On retrouve 49 fois l’emounah, autant de fois qu’il y a de jours entre la fête de Pessah et la fête de Shavouot, Lorsque l’on compte l’omer on peut à chaque fois louer l’Eternel pour sa fidélité.
Il est d’usage dans le langage courant en Israël lorsqu’on est d’accord de dire אמן « amen ». Et pour insister vraiment en vérité comme dans le Psaume 41:14, on ajoute en plus « ve amen »
יד בָּרוּךְ יְהוָה, אֱלֹהֵי יִשְׂרָאֵלמֵהָעוֹלָם, וְעַד הָעוֹלָם: אָמֵן וְאָמֵן 
Psaume 41:14 « Loué soit l’Eternel, Dieu d’Israël, d’éternité en éternité! Amen et Amen! »
Matthieu 25:40 « je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait cela à l’un de ces plus petits de mes frères ,c’est à moi que vous l’avez fait »
Jean 6:46 « C’est que nul n’a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père. 47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. »
Jean 5:24 « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. »
Lorsque dans les textes messianiques, Yeshoua disait « en vérité, en vérité », en fait il disait « AMEN VE AMEN. 
Dans אָמֵן וְאָמֵן le « VE » est une conjonction de liaison, de coordination. Ce « VE » s’écrit avec la lettre VAV, elle symbolise la croix. En effet la lettre a pour signification le clou, l’agrafe, le croc.
La signature avec du sang
Toute alliance dans la Parole de Dieu a toujours été signée avec du sang : le sang de l’alliance. 
Lorsque Yeshoua ou quiconque dit « amen ve amen », il est en train de confirmer ce qu’il dit par la signature de La Croix, le clou. Le VAV signifiant « clou, crochet, agrafe, à chaque interpellation de ce mot dans le texte, on met en avant le sacrifice de Yeshoua HaMashiah. 
Le VAV représentant le sacrifice du Messie, on y voit comme une confirmation par le sang de la fidélité de l’Eternel. Mais pas de fidélité de Dieu sans l’alliance du sang, l’alliance de la circoncision, l’alliance du sacrifice

Publié le 16 mai 2017 par : 

Les juifs messianiques de Belgique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire